Partenaire

PARTENAIRES PRIORITAIRES NATIONAUX DU FPI

1. DGDA

La Direction Générale des Douanes et Accises, en sigle « DGDA » est un service public placé sous l’autorité directe du Ministère ayant les finances dans ses attributions, doté de l’autonomie administrative et financière, chargé sur l’étendue du territoire national de la perception de toutes recettes à caractère douanier et fiscal qui sont dus soit du fait de l’importation ou de l’exportation des marchandises de toute nature, et des droits d’accises et de consommation présents et à venir.

La DGDA constate, liquide, ordonnance et recouvre, pour le compte du FPI, la Taxe de Promotion de l’Industrie à l’importation sur les biens et marchandises importés, en exécution de l’arrêté interministériel n° 002 du 12 février 1998 portant mesures d’application de l’Ordonnance-Loi qui porte création de cette taxe.

2. ANAPI

 L’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI)

L’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI) est un Établissement public à caractère technique, doté de la personnalité juridique et de l’autonomie de gestion. Elle est placée sous la tutelle du Ministre ayant le Plan dans ses attributions.

Conformément aux textes qui la régissent, à savoir la Loi n° 004/2002 du 21 février 2002 portant Code des Investissements, et le Décret du Premier Ministre n° 09/33 du 08 août 2009 portant statuts, organisation et fonctionnement de l’ANAPI, elle a pour mission fondamentale de :

  • de promouvoir l’image positive de la République Démocratique du Congo ;

  • de promouvoir des opportunités spécifiques d’investissement ;

  • de plaidoyer en vue de l’amélioration du climat des affaires au pays (after-care) ;

  • d’accompagner administrativement les investisseurs qui décident d’établir ou d’étendre leurs activités économiques sur le territoire national. Cette mission touche tous les secteurs d’activités économiques dont l’Agriculture, l’Agro-industrie, l’Élevage, la Pêche, l’Industrie manufacturières, l’Hôtellerie et restauration, les Bâtiments et travaux publics, les Logements sociaux, les Bois et la foresterie, le Transports aérien, routier, maritime, fluvial, les Télécommunications, les Technologies de l’information, l’énergie, le Textile, les Services divers ainsi que les Mines, Banques et assurances (pour avis)

S’agissant de l’agrément ou l’octroi des droits relevant des derniers secteurs (mines, banques et assurances), l’ANAPI intervient uniquement par son avis qui est requis pour tous les dossiers portant sur lesdits secteurs.

www.investindrc.cd

3. CEPI

La Cellule d’Études et de Planification Industrielle », en sigle « CEPI » est un service public à caractère technique, placé sous l’autorité directe du Ministre ayant l’industrie dans ses attributions. Elle a entre autres pour mission de réaliser des études qui devront servir de références autorisées et fiables aux investisseurs potentiels ; de collecter, traiter, conserver et publier les données statistiques industrielles ; de rechercher et diffuser toute information en rapport avec les potentialités du développement industriel.

Pour le fonctionnement de ce service, il est prévu à l’article 16 du Décret n° 05/029 du 12 mai 2005 portant création, organisation et fonctionnement de la Cellule, la rétrocession en sa faveur d’une quotité des recettes provenant de la Taxe de Promotion de l’Industrie (TPI).

4. AZES

L’Agence des Zones Économiques Spéciales, AZES en sigle est un établissement public à caractère administratif et technique placée sous la tutelle du Ministre ayant l’Industrie dans ses attributions et exerçant ses activités sur toute l’étendue du territoire de la République Démocratique du Congo. Elle est dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie financière.

L’AZES a pour mission d’assurer l’administration, la régulation, le contrôle ainsi que le suivi des activités ayant trait à l’aménagement et à la gestion des zones économiques spéciales en République Démocratique du Congo.

Pour son fonctionnement, en exécution de l’Arrêté ministériel n° 029/11/CAB/MIND/2016 du 11 novembre 2016, il est rétrocédé par le FPI une quotité de la Taxe de Promotion de I’ Industrie au financement des activités dudit établissement.

5. FEC

FEC (Fédération des Entreprises du Congo)

La Fédération a pour objet d’assumer les fonctions de Chambre de Commerce, d’industrie, de métiers, des mines, d’agriculture et d’autres secteurs ainsi que d’Organisation Professionnelle des Employeurs.

Pour ce faire, elle est notamment chargée de:

  • Promouvoir les intérêts des entreprises de différents secteurs d’activités économique, sociale et scientifique, en harmonie avec le bien commun.

  • Représenter auprès des pouvoirs publics, des organismes nationaux, étrangers et internationaux les activités industrielles, minières, agricoles, commerciales, sociales, artisanales ainsi que les employeurs ;

  • Conseiller les entreprises dans l’interprétation des dispositions légales et réglementaires tant nationales qu’étrangères, collecter et diffuser celles-ci par les membres ;

  • Prendre des participations dans la gestion des entreprises d’intérêt général en vue de l’autofinancement de ses activités.

www.fec-rdc.com

6. COPEMECO

COPEMECO (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises du Congo)

La COPEMECO est une association sans but lucratif, apolitique et non confessionnelle, créée en 1991 et qui, face à un environnement de crise économique aiguë, et à l’atomisation des PME, s’est assignée comme mission le regroupement des PME en syndicat patronat, leur encadrement et promotion.

Elle a comme ambition de lutter de manière durable contre la pauvreté en encourageant les opérateurs du secteur informel à devenir des PME formelles rentables et bien administrées, qui se développent, créent des richesses, paient des impôts, créent des emplois et conquièrent des marchés à potentiel, localement et à l’export.


La COPEMECO, avec son champ d’action national, fonctionne suivant un modèle pyramidal renversé, démocratique et selon le principe de groupement associatif. Les PME se constituent en corps de métiers et forment les groupements autonomes suivant leurs secteurs d’activités et leurs localisations géographiques.

Elle a actuellement pour la Ville de Kinshasa les groupements agricoles, beaux-arts, commerce, construction, éducation, hôtellerie, industrie, pharmaciens, service, Maluku, Mont-Ngafula. Ponctuellement les femmes entrepreneurs se retrouvent au sein de leur cellule « FECO » pour traiter de leurs problèmes spécifiques.

www.copemeco.net

PARTENAIRES PRIORITAIRES INTERNATIONAUX DU FPI

1. AIAFD

L’Association des Institutions Africaines de Financement du Développement, AIAFD en sigle, est une association qui réunit plusieurs institutions africaines de financement du développement dans le but de rapprocher, de partager les expériences des institutions membres, par le renforcement des capacités institutionnelles.

Le Fonds de Promotion de l’Industrie, en tant qu’institution de financement de développement, y a adhéré depuis l’année 2000 et est membre du Comité exécutif depuis 2013. Le FPI assume présentement la suppléance de la représentation de l’AIAFD au niveau de l’Afrique Centrale en la personne de son Directeur Général.

2. DBSA

La Développement Bank of South Africa, DBSA en sigle, est une banque sud-africaine de développement ayant pour mission de promouvoir l’impact du développement dans la région en élargissant l’accès au financement du développement, en favorisant une intégration effective et en mettant en œuvre des solutions du développement durable. Ceci dans le but d’améliorer la qualité de vie des personnes à travers le développement des infrastructures sociales, soutenir la croissance économique par l’investissement dans les infrastructures économiques, soutenir l’intégration régionale et promouvoir l’utilisation durable des ressources