UN OUTIL DU GOUVERNEMENT POUR L'ESSOR DE L'INDUSTRIE CONGOLAISE
catalyseur

Depuis longtemps, l’Etat Congolais s’était rendu compte de l’insuffisance de l’effort national privé pour financer le secteur industriel d'une part et d’autre part, que les institutions bancaires locales, de par leur vocation, s’intéressaient beaucoup plus à des projets commerciaux avec des risques limités et à rentabilité immédiate par rapport aux projets industriels fort risqués et à rentabilité différée.

Il s’agissait donc d’une intervention de l’Etat pour soutenir la croissance de l’économie, à l’instar de ce qui se passe actuellement avec la crise financière internationale qui a obligé les pays les plus libéraux à intervenir avec des fonds publics pour soutenir leurs économies.

C’est dans ce contexte qu’ont été créées des institutions comme le Fonds de Relance Economique, le Fonds des Conventions de Développement et enfin, sur recommandation de l’ONUDI, le FPI Entreprise Publique, dont la ressource principale est la Taxe de Promotion de l’Industrie. Elle comprend 2 volets, à savoir la taxe sur la production locale, et la taxe sur les biens importés.
La taxe sur la production locale est égale à 2 % du prix de revient tandis que celle sur les biens importés est fixée à 2 % de la valeur CIF majorée des droits de douane... lire la suite